Montmartre

Vous avez dit Montmartre ?

 

Avant son annexion par Paris en 1860, Montmartre était une commune française couverte de vergers, de vignes et de moulins. La majorité des habitants étaient des agriculteurs, vignerons, menuisiers et carriers. Montmartre a été au premier plan des luttes politiques pendant la Commune. C’est dans ce quartier que la Commune a été déclarée le18 mars 1871 (insurrection contre le gouvernement d’Adolphe Thiers suite à l’armistice avec la Prusse). Aujourd’hui c’est un quartier du 18 ème arrondissement de Paris qui s’étend sur une superficie inférieure à son territoire historique. C’est un des quartiers les plus visités de Paris.


Mais au fait d’où vient le nom de Montmartre ?

 

Il existe des divergences à ce sujet. A l’époque gallo-romaine, un temple dédié à Mars, dieu de la guerre se trouvait sur la Butte, ce qui donna « Mons Martis » (le mont de Mars). Le nom païen aurait ensuite évolué au IX ème siècle en un nom chrétien « Mons Martyrum » (Mont des Martyrs, puis part déformation populaire « mont de martre », « matre » signifiant « martyr » en ancien français. Ce nom serait dérivé de la légende du saint martyr Denis (Saint-Denis) et ses compagnons. Remarquons qu’une des rues historiques s’appelle d’ailleurs Rue des Martyrs! Certains affirment que le nom vient uniquement de « Mons Martis », d’autres uniquement de « Mons Martyrum ».

 

Ce qu’il faut savoir de Montmartre

 

La Basilique du Sacré-Cœur : Monument emblématique de Montmatre, construit en 1875 pour expier les crimes commis par les communards qui ont ensanglanté la ville. Chaque année, la basilique est visitée par 12 millions de visiteurs. Fait intéressant, le campanile du Sacré Cœur abrite la cloche la plus grosse de France !

 

Francisque Poulbot : Personnage emblématique de la Butte, Francisque Poulbot était un célèbre dessinateur et illustrateur français, il est à l’origine de la création de la « République de Montmartre », association qui à pour but de maintenir l’esprit et l’entraide de Montmartre. Il crée en 1920 le dispensaire « Les P’tits Poulbots » pour venir en aide aux enfants nécessiteux de Montmartre. Il n’est pas rare de croiser des « P’tits Poulbots » vêtus d’un costume de l’infanterie napoléonienne munis de leur tambourins dans Montmartre lors de manifestations culturelles ou associatives.

 

La place du Tertre : Place par excellence de Montmartre et connue pour les artistes s’y trouvant, la place du Tertre correspond à l’ancienne place principale du village de Montmartre.

 

Le Moulin de la Galette : Avant, Montmartre comptait de nombreux moulins. Aujourd’hui seul deux subsistent (le « Blutte-Fin » construit en 1622 et le « Radet ») formant le Moulin de la Galette. Nicolas Debray, propriétaire du moulin décida d’y mettre une guinguette où l’on pouvait y danser en mangeant des galettes de pain chaudes et boire du lait. Son petit frère, quant à lui, le transforma en cabaret et introduisit de l’alcool. Plus tard, le moulin a servi de music-hall et de studio de télévision. C’est un lieu incontournable de Montmartre, immortalisé par de nombreux artistes de renom tels que Van Gogh ou encore Renoir.

 

Les vignes de Montmartre : Les Dames de l’Abbaye de Montmartre (les Abbesses) et Adelaïde de Savoie plantèrent les premières vignes à Montmartre. Les Abbesses vendirent leurs terres par la suite pour raison financière. Par la suite les vignes furent repris par des vignerons. Avant l’annexion de Montmartre à Paris, les Parisiens venaient boire du vin sur la Butte car l’alcool était taxé pour rentrer dans Paris. Suite à l’annexion, les vignes disparurent peu à peu. C’est entre autre Francisque Poulbot qui sauva les vignes de l’expansion immobilière. En 1934 a eu lieu la première fête des vendanges. Depuis, chaque année au mois d’octobre ont lieu les vendanges des vignes de Montmartre.

 
Dernière modification : 07/08/2017